La Société Française d'Optique

Palais des congres - OPTIQUE Dijon 2021Le palais des congrès de Dijon accueille la 8ème édition du congrès OPTIQUE de la SFO.

OPTIQUE Dijon 2021

le plus grand congrès international francophone

Du lundi 5 au vendredi 9 juillet 2021, Dijon sera la vitrine du congrès phare de la Société Française d'Optique (SFO), qui mettra en lumière la richesse et la vigueur de tous les secteurs de l'optique en France. OPTIQUE Dijon 2021 donnera une vision globale des recherches de pointe du fondamental à l’appliqué, des développements industriels et des innovations pédagogiques. Un moment incontournable pour des échanges fructueux dans une ambiance conviviale.
Le congrès s’articulera autour d’une dizaine de conférences plénières par des conférenciers invités, associées à plusieurs conférences thématiques et sessions par affiches.

Outre les présentations scientifiques, une session consacrée aux relations industrielles et une session pédagogique constitueront également un terrain propice aux échanges. Un espace d'exposition pour l'industrie de la photonique, y compris les start-ups, sera mis en place au cœur du congrès. Ainsi, un large éventail de technologies optiques allant des composants aux systèmes complets sera présenté pour répondre aux besoins de la recherche fondamentale et des applications industrielles.

La langue officielle du congrès est le français. Les contributions en anglais seront acceptées.

Programmation pluridisciplinaire

Programmation scientifique

Amphithéâtre Romanée-Conti - Palais des congrès

Inscrivez vous au congrès 

Soumettre - en savoir plus

 

Grille du Programme détaillé - prévisionnel

Grille du Programme

Programmation industrielle 

  • 6h dédiées aux entreprises dont 2h en sessions industrielles 
  • 45 stands d’entreprises de l’écosystème de l’optique et de la photonique

Hall exposition - Palais des congrès Dijon

Réservez un stand

Rejoignez nos sponsors

Programmation pédagogique

  • 10 stands pédagogiques
  • 2 sessions posters

Stands pedagogiques - OPTIQUE Toulouse 2018

Stands pédagogiques

Cérémonies de remise des Prix

  • Le Grand Prix Léon Brillouin de la SFO récompense pour l’ensemble de ses travaux une opticienne ou un opticien ayant effectué une partie importante de ses recherches en France.

  • Le Prix Fabry-de Gramont de la SFO récompense une jeune chercheuse ou un jeune chercheur (moins de 40 ans), reconnus internationalement, dont les travaux de recherche ont été remarqués pour leur qualité, leur originalité et leur impact potentiel.

  • Le Prix Arnulf-Françon de la SFO récompense un ouvrage destiné à l'enseignement de l'optique dans l'enseignement supérieur ou visant à faire connaître l’optique au grand public.

  • Le Prix Jean Jerphagnon 

Dîner de Gala - Palais des congrès

Rencontres Industrielles - académiques

De nombreux évènements sont propices aux échanges entre les différents acteurs de la photonique. 

Foyer bar - pause-café

- 8 rendez-vous pauses cafés

- 3 pauses déjeuners dont un avec des produits régionaux

- Dîner de gala, un lieu de partage et d'échange conviviale

- Sessions industrielles pour mettre en visibilité vos produits

- Sessions start-up pour encourager les jeunes entreprises à participer au plus grand congrès international francophone

 

 

Sessions thématiques

13 Commissions & Clubs de la Société Française d'Optique participent au congrès dans le cadre de sessions thématiques :

1. Biophotonique

2. Cristaux pour l'optique

3. Diagnostic optique et photonique

4. Fibres optiques et réseaux

5. Horizons de l'optique (*)

6. Lasers et optique quantique

7. Nanophotoniques

8. Optique guidée

9. Optique adaptative

10. Photonique organique

11. Biophotonique

12. Physique atomique, moléculaire et optique(**)

(*) Horizons de l'optique propose des exposés longs très didactiques de type tutoriels, apportant ainsi un volet original du type « mini-formations ».

(**) PAMO est une session thématique de la SFP

Session d'ouverture d'OPTIQUE 2021

Gérard MOUROU - Prix Nobel de physique 2018

Professeur et membre du Haut-collège de l'École polytechnique
Directeur du Laboratoire d'Optique Appliquée (LOA)
CNRS / ENSTA / École polytechnique.
Gerard mourou
Gérard Mourou invente une méthode d'amplification d’impulsions optiques ultra-courtes de haute intensité et révolutionne l'utilisation des lasers à impulsions ultrabrèves dans l’industrie et en chirurgie réfractive de l’œil et du traitement de la cataracte. Cette découverte a aussi contribué à l’avancement de la science, en particulier de la physique fondamentale en permettant de fabriquer des lasers de plus en plus intenses pour sonder la matière. Gérard Mourou avec Donna Strickland et Arthur Ashkin sont récompensés par le prix Nobel de physique 2018 pour leurs inventions dans le domaine des lasers.

Gérard Mourou continue à repousser aussi loin que possible l’amplitude et la brièveté des impulsions laser pour explorer la physique des plasmas relativistes, le comportement de la matière ou la nature du vide quantique. De nombreux chercheurs se sont ralliés à ce concept de lumière extrême.

Gérard Mourou est chevalier de la Légion d’honneur de la République française, membre de l’US National Academy of Engineering, associé étranger de l’Académie des sciences russe et autrichienne, lauréat des prix R. W . Wood, Charles H. Townes et Arthur L. Schawlow, du H. Edgerton Award et du prix Lazare Carnot de l’Académie des sciences.

Sessions plénières

Christophe BECHER, Université Sarrebruck Allemagne
Christian BRACCO, Observatoire de Paris Université Nice Sophia Antipolis
Sara DUCCI, Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques Université Paris Diderot
Valentina EMILIANI, Institut de la Vision
Rachel GRANGE, ETH Zurich Suisse
Bertrand KIBLER, Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne Dijon
Christelle MONAT, Institut des Nanotechnologies de Lyon
Marie-Claire SCHANNE-KLEIN, Laboratoire d'Optique et Biosciences Ecole Polytechnique Palaiseau
Thomas SÜDMEYER, Université Neuchâtel Suisse

Conférences plénières

Marie-Claire SCHANNE-KLEIN
Directrice de recherche CNRS
Laboratoire d'Optique et Biosciences (X/Inserm/CNRS)

 

Marie-Claire SCHANNE-KLEIN

M.-C. Schanne-Klein est directrice de recherche CNRS au laboratoire d'Optique et Biosciences (X/Inserm/CNRS). Spécialisée en optique non-linéaire et en biophotonique, elle s’intéresse à l’architecture 3D du collagène dans les tissus biologiques sains ou pathologiques, natifs ou biomimétiques. Pour cela, elle utilise la microscopie par génération de second harmonique (SHG) et développe des approches résolues en polarisation ou combinées à des essais mécaniques, notamment sur la peau et la cornée.

Elle est lauréate de la médaille d’argent CNRS en 2019.

Titre
Biomécanique multi-échelle de la peau et de la cornée par microscopie de second harmonique résolue en polarisation.

 

 

Valentina EMILIANI
Directeur de recherche au CNRS
Département de Photonique à l’Institut de la Vision à Paris

Valentina Emiliani

Valentina EMILIANI est directeur de recherche au CNRS. Elle dirige l’équipe “Microscopie à modulation du front d’onde” et le Département de Photonique à l’Institut de la Vision à Paris. Le groupe “Microscopie à modulation du front d’onde” est une équipe interdisciplinaire avec des expertises en optique non-linéaire, imagerie in vivo et neurophysiologie. L’équipe a été pionnière dans l'utilisation de l'ingénierie de front d’onde en neurosciences pour le contrôle optique de l’activité neuronale. Depuis son arrivé à l’Institut de la Vision, elle s’intéresse à l’utilisation de la mise en forme du front d'onde et de l'optogénétique afin d'étudier les mécanismes régulant la connectivité fonctionnelle et le traitement du signal dans les principaux circuits visuels.
En 2005 Valentina Emiliani a obtenu le prix « European Young Investigator » (EURYI 2005). En 2015 elle a reçu le prix “Coups d’élan pour la recherche française” de la Fondation Bettencourt-Shueller et en 2018 la Chaire Axa "Etude des circuits visuels par microscopie à modulation de front d’onde".

Christoph BECHER
Professor of physics
Saarland University, Saarbruecken, Germany

 

Christoph BECHER

Christoph Becher is a full professor of physics at Saarland University, Saarbruecken, Germany, leading the quantum optics research group. Together with his team he works in the field of quantum technologies for quantum communication & sensing, in particular on optical spectroscopy for exploration of color centers in diamond as quantum bits, single photon sources and for magnetometry applications; fabrication and investigation of diamond-based micro-resonators; and single photon nonlinear optics, i.e. quantum frequency conversion for telecom links between nodes in quantum networks.

Title
How to change the color of a single photon
(and why this is useful for quantum networks)
 

Bertrand KIBLER
Chargé de recherche au CNRS à ICB - Dijon
Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne

Bertrand KIBLER

Bertrand KIBLER est chargé de recherche au CNRS, spécialisé dans l’étude et le contrôle de dynamiques impulsionnelles ultrarapides dans les fibres optiques. Il est un des premiers à avoir étudié expérimentalement les ondes non-linéaires de type breather, considérées aujourd’hui comme des prototypes d’ondes scélérates dans divers domaines.  En 2012, il reçoit la médaille de bronze du CNRS. Basés sur une approche multidisciplinaire, ses travaux exploitent l’équivalence mathématique entre la propagation d’ondes à la surface de l’eau et l’évolution d’impulsions dans les fibres optiques pour révéler de nouvelles structures d’ondes complexes et instables.

 

Christian BRACCO
Maître de conférences HDR à l’Université Côte d’Azur
Chercheur à l’Observatoire de Paris

Christian BRACCO

Maître de conférences HDR à l’Université Côte d’Azur et chercheur dans l’équipe Histoire de l’astronomie de l’Observatoire de Paris, Christian Bracco a consacré plusieurs articles à La dynamique de l’électron de Henri Poincaré et à l’utilisation de problématiques historiques dans l’enseignement. Colauréat du Prix Arnulf-Françon 2005 pour le cédérom Histoire des idées sur la lumière, il a publié récemment un livre sur l’environnement scientifique du jeune Einstein en Italie (Quand Albert devient Einstein, CNRS Editions 2017).

 

Sara DUCCI
Professeure en Physique à l'Université de Paris
Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques

 

Sara DUCCI

Sara Ducci est professeure à l'Université de Paris et membre du Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Son équipe s’intéresse au développement de sources semiconductrices d'états quantiques de la lumière fonctionnant à température ambiante et aux longueurs d'onde des télécommunications ; les travaux vont du développement de dispositifs, à l’ingénierie des états générés et leurs applications dans le domaine de l'information quantique. Elle a reçu le prix Louis Ancel de la Société française de physique en 2016 et elle est membre honoraire de l'Institut universitaire de France.

 

 

 

 

Rachel GRANGE
Professeure à l’ETH Zurich
Département de Physique

Rachel GRANGE

Rachel Grange est professeure à l’ETH Zurich depuis 2015. C’est à l’EPFL et à l’université Friedrich Schiller à Iéna en Allemagne qu’elle s’est intéressée à des oxides de métaux pour leurs propriétés optiques. Avec son équipe, elle développe des méthodes de fabrication ainsi que des stratégies pour maximiser leurs effets optoélectroniques. Son but est d’obtenir des dispositifs optiques intégrés multifonctionnels et robustes, comme récemment un spectromètre statique et compact pour des applications spatiales.

En symbiose avec

la commission "Femmes et Physique, réussir la parité en optique"

Le congrès OPTIQUE a pour objectif de proposer des solutions pour augmenter le nombre de femmes travaillant dans l'optique, à tous les niveaux de responsabilité. À OPTIQUE Dijon 2021 la moitié des conférences plénières seront données par des femmes. Plus généralement l’objectif est de tendre vers la parité pour toutes les conférences thématiques invitées. Cet objectif est ambitieux puisque la communauté optique-photonique actuelle comprend seulement environ 20% de femmes. OPTIQUE Dijon 2021 propose par ailleurs une offre de mentorat avec des moments d’échange informels entre des jeunes femmes volontaires et des chercheur.e.s confirmé.e.s. Une conférence pluri-thématique sera dédiée aux stratégies à mettre en œuvre  pour éviter les biais implicites dans les procédures de recrutement, de promotion ou de sélection.

Moment d'échanges Réseau & Mentorat de la commission 

En savoir plus rubrique commissions & clubs

En symbiose avec

la commission "Optique sans frontières"

Dans une démarche scientifique solidaire et collaborative, le congrès OPTIQUE a pour objectif de promouvoir l’optique-photonique en-dehors des frontières de la France, en particulier dans les pays francophones où les conditions économiques et sociales ne sont pas favorables au développement des sciences. OPTIQUE Dijon 2021 vise ainsi à garantir la présence d’au moins un orateur venant d’un pays étranger dans toutes les sessions thématiques. Notons d’ores et déjà que 30% des conférences plénières sont hors frontières.

Je participerai à un grand congrès de mon domaine, au moins une fois dans ma thèse!

Une caractéristique essentielle de ce congrès sur l'optique est que tout.e doctorant.e puisse y participer au moins une fois au cours de sa thèse, sans que l'obstacle financier ne puisse être invoqué. Notre objectif est donc de maintenir les coûts aussi bas que possible. Afin de perpétuer cette particularité, l'organisation d'OPTIQUE Dijon 2021 bénéficie des infrastructures du campus de Dijon. Notons que les conférences plénières seront ouvertes gratuitement aux étudiant.e.s de licence et master ainsi qu’aux lycéen.n.e.s.