Programme

Conférences plénières

Elizabeth BOER-DUCHEMIN, Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay (ISMO)
Alain BRILLET, Laboratoire ARTEMIS, Nice
John DUDLEY, Institut FEMTO-ST, Besançon    
Suzanne FERY-FORGUES, Laboratoire de Synthèse et Physico-Chimie des Molécules d'Intérêt Biologique, Toulouse
Nathalie LAPEYRE, Centre d'Etude et de Recherche Travail Organisation Pouvoir (CERTOP), Toulouse
Victor MALKA, Laboratoire d'Optique Appliquée (LOA), Palaiseau    
Jakob REICHEL, Laboratoire Kastler Brossel de l'E.N.S., Paris     
Christophe SALOMON, Laboratoire Kastler Brossel de l'E.N.S., Paris        
Clara SARACENO, Université de la Ruhr à Bochum (RUB), Allemagne
Anne SENTENAC, Institut Fresnel, Marseille

Présentation des conférencièr(e)s plénier(e)s

Elizabeth BOER DUCHEMIN
Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay (ISMO)

Boer ducheminAprès ses études sur le continent nord-américain dont elle est originaire, Elizabeth Boer-Duchemin a traversé l’Atlantique pour devenir maître de conférences à l’Institut des Sciences Moléculaires (ISMO) de l’Université Paris-Sud. Elle a développé une activité sur la plasmonique, dont l’originalité réside dans la façon électrique d’exciter les plasmons de surface par une jonction tunnel. Elle s’intéresse à l’exploitation des nanosources électriques de photons et de plasmons pour la nano-optique.

 

 

 

 

 

John DUDLEY
Institut FEMTO-ST, Besançon

 

Dudley

Originaire de la Nouvelle-Zélande, John Dudley travaille à l’Institut FEMTO-ST et à l’Université de Franche-Comté où il étudie divers thèmes de l’optique non linéaire. Il est Fellow de l’OSA, de l’IEEE et de l’EOS, et lauréat de la médaille d’argent du CNRS.  Président de la société européenne de physique de 2011-2015, il a été l’instigateur de l’Année Internationale de la Lumière 2015 et préside la Journée Internationale de la Lumière, célébrée annuellement par l’UNESCO.

 

 

 

Victor MALKA
Laboratoire d'Optique Appliquée (LOA), Palaiseau

MalkaVictor Malka est directeur de recherche CNRS au LOA (ENSTA/X/CNRS) et Professeur à l’Institut Weizmann. Spécialiste de l’interaction laser plasma, il s’intéresse aux accélérateurs laser plasma et à leurs applications sociétales. Auteur de plus de 250 articles scientifiques, Il a obtenu de nombreux prix dont en 2017, les prix Holweck (SFP/IOP), QEOD (EPS) et Springer. Il est lauréat 4 ERC (2 Advanced et 2 Proof of Concept) et est membre de l’Académie Européenne.

 

 

 

Anne SENTENAC
Institut Fresnel, Marseille

Sentenac
Diplômée de l'Ecole Centrale Paris, Anne Sentenac est directrice de recherche au CNRS à l'Institut Fresnel à Marseille. Après une thèse sur la propagation des ondes électromagnétiques dans des milieux complexes, elle a travaillé sur la conception de composants optiques et sur l'imagerie computationnelle. Avec son équipe, elle a développé une approche pionnière pour améliorer la résolution des microscopes optiques en utilisant une modélisation rigoureuse de l'image et des techniques d'inversion sophistiquées. Elle a été élue fellow de l'OSA pour ses travaux en microscopie optique computationnelle.

Alain BRILLET
Laboratoire ARTEMIS, Nice

Brillet optique toulouse 1Diplômé de l’ESPCI et  embauché au CNRS en 1970, au laboratoire de l'Horloge Atomique d'Orsay, Alain Brillet effectue une thèse sur la métrologie par laser puis  un séjour postdoctoral chez le pionner du domaine, John Hall, pour une version moderne de l'expérience de Michelson-Morley. De retour en France à partir de 1979, Alain Brillet s'implique dans la détection interférométrique des ondes de gravitation, rejoint par Jean-Yves Vinet et Catherine Nary Man en 1982. S'associant en 1985 avec Adalberto Giazotto, ils présenteront le projet Virgo au CNRS et à l'INFN en 1989. Alain Brillet dirige alors avec Adalberto Giazotto l'élaboration et la construction de l’instrument  de 1993 à 2003. Alain Brillet s’est  établi définitivement au laboratoire Artémis en 1999 pour mieux suivre la construction de Virgo. Alain Brillet reçoit la Médaille d'or du CNRS en 2017 conjointement avec Thibault Damour pour ses travaux en gravitation expérimentale.

 

Suzanne FERY-FORGUES
Laboratoire de Synthèse et Physico-Chimie des Molécules d'Intérêt Biologique, Toulouse

Fery forguesSuzanne FERY-FORGUES (laboratoire SPCMIB, Université de Toulouse III) est directrice de recherche au CNRS, dans un groupe spécialisé dans l’élaboration d’agents de contraste pour le diagnostic. Photochimiste de formation, elle est une des premières en France à avoir développé des nanoparticules fluorescentes entièrement organiques. En particulier, elle a mené un projet européen dans lequel ces particules ont été utilisées pour faciliter la détection des cancers du tube digestif par endoscopie.

 

 

Jakob REICHEL
Laboratoire Kastler Brossel de l'E.N.S.

Reichel
Jakob Reichel est professeur à Sorbonne Universités et membre du Laboratoire Kastler Brossel de l’ENS. Son équipe s’intéresse aux applications des atomes froids dans les domaines de l’information quantique et de la métrologie. Sa recherche a donné lieu à plusieurs technologies originales, dont les puces à atomes (« atom chips », création de ColdQuanta.com en 2007), et les microcavités Fabry-Pérot fibrés (FFP), qui sont au cœur  de nombreuses collaborations internationales et de son ERC Advanced Grant « EQUEMI ».

 

 

HORIZONS Toulouse 2018 - Programme de tutoriels

Par nature pluri-thématique, « Horizons » couvre tous les sujets intéressants la communauté française de l’optique et de la photonique. Complémentaire des autres clubs de la SFO, il met en avant des thématiques variées.  Pour cette 21ième édition en 2018 à Toulouse, Horizons a choisi d’évoluer en incluant des exposés longs (1 heure) et très didactiques de type tutoriels, de façon à proposer un volet « mini-formations ». Comme précisé plus amplement ci-dessous les sujets retenus couvriront de larges horizons, allant de l’infiniment court à l’infiniment lointain :

Thierry RUCHON (CEA Saclay), Metrologie des attosecondes
Nous présenterons tout d’abord les performances d’une nouvelle plateforme ouverte, Attolab, destinée à la physique attoseconde en phase condensée et diluée. La deuxième partie de cet exposé sera consacrée à la physique hautement non linéaire de la génération d’harmoniques d’ordre élevé avec des faisceaux portant un moment angulaire orbital.
MOTS-CLEFS : physique attoseconde, spectroscopie d’électrons, moment angulaire de la lumière

Marie Claire SCHANNE KLEIN (LOB, Ecole polytechnique), La microscopie multiphoton pour l’imagerie des tissus
La microscopie optique non-linéaire, dite multiphoton, est devenue ces dernières années la technique de référence pour l’imagerie tridimensionnelle (3D) des tissus biologiques. Cette technique doit son succès à sa résolution 3D intrinsèque, très robuste en milieu diffusant, et à la variété des signaux optiques non-linéaires qu’elle peut combiner pour obtenir une visualisation multimodale des différentes composantes fonctionnelles d’un tissu.
MOTS-CLEFS : optique non-linéaire ; biophotonique ; tissus biologiques.

Rémi CARMINATI (Institut Langevin), Surprises dans la diffusion multiple de la lumière
Après une introduction générale à la problématique de la diffusion multiple de la lumière dans des milieux désordonnés, nous montrerons que dans ce sujet pourtant largement étudié des surprises peuvent émerger, permettant d’envisager de nouvelles approches pour l’imagerie, la détection ou la communication en milieux complexes.
MOTS-CLEFS : milieux désordonnés, diffusion multiple, speckle, information

Jacqueline BLOCH (C2N), Des fluides de lumière dans des réseaux de cavités en semiconducteur
Les microcavités en semi-conducteur sont apparues récemment comme une plateforme versatile et très prometteuse pour l’émulation de différents systèmes physiques, la réalisation de systèmes synthétiques aux propriétés nouvelles et l’exploration de la physique de systèmes en interaction. Après une introduction sur les propriétés optiques générales des microcavités, j’illustrerai par quelques exemples, les potentialités de ce système photonique fortement non-linéaire.
MOTS-CLEFS : polaritons, fluides quantiques, topologie, couplage fort lumière matière

Terry QUINN (BIPM), Revision of the SI
Fin 2018, une nouvelle définition du Système international d'unité sera adoptée, et pour la 1ère fois sera basée sur les constantes fondamentales de la physique. Cet exposé décrira pourquoi nous avons besoin d'un système de mesure uniforme, accessible dans le monde entier et stable à long terme et comment nous sommes arrivés à la réforme actuelle.

Pierre BAUDOZ (C2N), Détection d’Exoplanètes
Alors que le nombre de planètes extrasolaires augmente rapidement, il est indispensable de mieux comprendre leur physique, les mécanismes de leur formation et de leur évolution. Après un tour d'horizon des connaissances sur ces nouveaux objets, la présentation se focalisera sur les missions spatiales qui permettront de mieux comprendre leur nature.
MOTS-CLEFS : astronomie, planètes extra solaires, missions spatiales

Liens utiles :

rubrique commissions et clubs
rubrique SOUMETTRE