Partenaires

LaasLe département HOPES du LAAS explore les aspects complémentaires électronique/photonique pour proposer des fonctionnalités répondant aux exigences de l’intégration au sein de composants interconnectés et de systèmes intelligents. HOPES développe des procédés de fabrication à la pointe des nanotechnologies, et inscrit sa démarche dans une approche interdisciplinaire en reliant ces activités technologiques à l’exploration de concepts de composants alternatifs répondant aux besoins de la société.

 

Cemes

Le Centre d’Élaboration de Matériaux et d’Etudes Structurales (CEMES, UPR 8011) est un laboratoire de recherche fondamentale en science des matériaux, physique du solide, chimie moléculaire. Ses activités scientifiques couvrent la synthèse de (nano)matériaux et de systèmes moléculaires, l’étude et la modélisation de leur structure et de leurs propriétés physiques (optique, mécanique, électronique et magnétique), leur intégration dans des dispositifs, et la manipulation de ces objets individuels.

 

 

 

 

CnesEtablissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), le CNES propose aux pouvoirs publics la politique spatiale de la France et la met en œuvre dans 5 grands domaines stratégiques : Ariane, les Sciences, l’Observation, les Télécommunications et la Défense. Le Centre spatial de Toulouse a principalement en charge la conception des systèmes orbitaux. Il entretient des relations très étroites avec l’industrie spatiale, les laboratoires scientifiques et  ses partenaires internationaux.

 

 

 

 

 

Ies

L’Institut d’Electronique et des Systèmes (IES) UMR 5214 Université de Montpellier – CNRS est spécialiste des composants et systèmes dans les domaines de l'électronique, de la photonique, de l'énergie, de la thermique et de l'acoustique. Il apporte des solutions scientifiques et technologiques pour l'observation, la mesure et l'analyse des phénomènes physiques.
Il bénéficie d’une reconnaissance à l’état de l’art mondial sur quatre thèmes forts : l’Infrarouge, la Fiabilité, les Capteurs et le TéraHertz.

 

Isae supaeroL’ISAE-Supaero institut de recherche et formation en sciences pour l’ingénieur-aérospatial rassemble plus d’une centaine d’enseignant-chercheur et mène des activités de formation et recherche multidisciplinaire. L’ISAE-Supaero forme des Ingénieurs généralistes et des experts en Systèmes Aéronautiques et Spatiaux. L’excellence de ses formations se  complète par la recherche dans des domaines scientifiques et problématiques originales au croisement de disciplines et thématiques de l’aérospatiale.

 

L2c

Le Laboratoire Charles Coulomb rassemble une centaine de chercheurs/enseignants chercheurs autour de recherches pluridisciplinaires centrées sur les matériaux émergents à fort potentiel de rupture dans les secteurs aux interfaces avec la Chimie, Sciences du Vivant, Médecine, communications et traitement des données. Cet effort s’appuie sur une large palette de savoir-faire spécifique, en particulier en instrumentation optique avancée sur un large spectre depuis l’UV jusqu’au THz.

 

 

 

LcarLe LCAR est un laboratoire mixte CNRS/Université Toulouse III Paul Sabatier qui mène des recherches  fondamentales expérimentales et théoriques dans les domaines de l’optique laser et de la physique atomique et moléculaire. Elles portent en particulier sur les processus dynamiques induits dans les atomes, les ions, les molécules et les agrégats par collisions ou par laser. Le LCAR est membre de l’Institut de Recherches sur les Systèmes Atomiques et Moléculaires Complexes (IRSAMC).

 

LaplaceLe Laboratoire LAPLACE représente aujourd’hui la quasi-totalité des forces de recherche du site Toulousain dans le domaine du génie électrique et des plasmas de décharges. Le groupe de recherche "Lumière et Matière" du LAPLACE travaille sur la production et l’utilisation de la lumière avec une vision holistique du système. Celui-ci cherche à comprendre le fonctionnement d’un système complexe à différentes échelles,ses composants et leurs interactions, afin de l'optimiser en fonction des usages.

 

 

LncmiLe Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses de Toulouse est une infrastructure d’accueil pour des expériences en champs magnétiques pulsés. En plus de la recherche propre qui y est effectuée, nous recevons des chercheurs de toutes nationalités, dont les projets sont sélectionnés par un comité international. Il se compose d’environ 50 personnes : 15 chercheurs, 25 ingénieurs, techniciens et administratifs et 15 stagiaires, thésards et post-doctorants.
 

 

 

 

 

PromesPROMES est une Unité Propre du CNRS conventionnée avec l’université de Perpignan via Domitia (UPVD). Le laboratoire rassemble 150 personnes du CNRS et de l’UPVD autour d’un sujet fédérateur, l’énergie solaire et sa valorisation sur tous les plans. L’une de ses missions originales est de développer des recherches avec les grandes installations à concentration françaises du CNRS à Font Romeu (Fours solaires) et du Conseil Général des Pyrénées Orientales à Targasonne (Tour solaire de Thémis).